Le blog de Zoelia Le Blog des animaux bien élevés
  • scissors
    septembre 25th, 2010GabrielleGénéralités

    Le printemps et l’automne, sont des saisons chaudes et humides pendant lesquelles l’activité des tiques est la plus élevée.
    Il est connu que ces parasites véhiculent des maladies dangereuses pour les animaux et pour l’homme, contre lesquelles la prévention est la meilleure protection.
    Mais il arrive que quelques tiques y échappent, et il est donc primordial d’inspecter nos animaux au quotidien, surtout en retour de promenade.

    Il est donc fréquent de retrouver des tiques installées, plus ou moins grosses selon leur stade de maturité (larve, nymphe ou adulte) et selon la quantité de sang qu’elles ont ingéré.

    Avant tout, voici ce qu’il NE FAUT JAMAIS FAIRE :
    – Ne pas mettre d’éther ou tout autre produit sur la tique avant le retrait, car il y a un risque de réaction par régurgitaion de salive, et donc un risque de transmission de germes pathogènes.
    – Ne pas saisir la tique à l’aide d’une pince à épiler, car celle-ci peut couper et la tête resterait alors dans la peau de l’animal, entraînant ainsi un risque d’infection locale, de type abcès.
    – Ne jamais rejeter une tique vivante après  le retrait de celle-ci.

    Enlever une tique à un animal, n’est pas toujours facile, en fonction de sa localisation, mais aussi en fonction de la réaction de l’animal parasité.
    De façon générale, le meilleur moyen est d’employer une pince à tique, type CROCHET O’TOM,  que l’on glisse sous la tique contre la peau de l’animal, puis après avoir effectué plusieurs rotations, sans tirer, la tique se détache d’elle même. Comme celle-ci est vivante, il est conseillé de la placer dans un scotch replié sur lui-même avant de la jeter dans la poubelle.
    Il existe un autre petit instrument, très pratique et qui permet de tuer la tique grâce à un système piezo électrique : la PINCE DYNAVET.

    Si l’infestation est massive, l’emploi d’un spray, type FRONTLINE,  est fortement conseillée. Dans ce cas, il est important de se protéger les mains à l’aide de gants à usage unique.

    L’emploi de produits naturel trouve également toute sa place dans cette lutte, et permet à l’utilisateur de manipuler des produits moins toxique pour lui-même, son animal et l’environnement. Les antiparasitaires naturels se présentent sous différentes formes : colliers, pipettes, shampooing et spray.

    De façon générale, après le retrait de la tique, pensez toujours à :
    – désinfecter le point de morsure, à l’aide d’un produit à usage vétérinaire, type ANTISEPT pour chiens et chats, ou DERMOFAST pour toutes espèces.
    – vous laver les mains après tout traitement antiparasitaire.

    Même si vous retrouvez quelques tiques sur votre animal, poursuivez le traitement préventif, car c’est la meilleure façon de protéger votre compagnon.
    Pour cela, un grand choix s’offre à vous, aussi bien pour les chiens que pour les chats.

  • scissors
    septembre 22nd, 2010GabrielleActualités

    Les « Rencontres Animal et Société » animées par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche en 2008, ont permis de dénombrer 60 millions d’animaux de compagnie en France, dont plus de 8 millions de chiens et 10 millions de chats. Près de 2 foyers sur 3 possèdent un animal de compagnie.

    Des chiffres impressionnants qui placent le chat en première position auprès de l’homme.
    Une situation qui semble se confirmer en faveur du chat, puisque le nombre de chiens est en légère diminution.
    Mais bien sûr, les 60 millions cités précédemment tiennent également compte des petits mammifères (lapins, cobayes,etc), des oiseaux, des poissons, mais aussi des NAC (nouveaux animaux de compagnie : reptiles, invertébrés…)

  • scissors
    septembre 10th, 2010GabrielleChiens et chats

    chien beauceron

    L’entretien du pelage et de la peau des chiens est important à bien des titres.

    En effet, l’aspect du pelage est un indicateur de bonne santé, car un chien exprime souvent ses problèmes par des manifestations dermatologiques.
    D’autre part, il est bien plus agréable dans le cadre de la relation du maître et de son chien que ce dernier soit beau, en bonne santé et sente bon !

    Quelques mots donc sur cet organe, la peau, qui est le plus grand organe du corps du chien.
    La peau a essentiellement un rôle de protection, elle est constituée de plusieurs couches, la plus externe étant l’épiderme.
    Elle 4 n’est pas inerte, et son renouvellement est permanent.
    L’épiderme du chien est plus fin et plus fragile que celui de l’homme. Mais ceci n’est pas la seule T?umaczenie différence entre les deux espèces : le pH (degré d’acidité) du chien est plus élevé que celui de l’homme. Ceci signifie que la peau de l’homme est plutôt acide, et celle du chien plutôt neutre.
    On comprend alors aisément qu’il ne faut surtout jamais utiliser de shampooing à usage humain (ils sont acides) pour laver un chien, et même pas des produits destinés aux bébés !
    Cela entraînerait des démangeaisons ainsi que l’apparition de pellicules.

    Il existe bien des gammes de produits spécifiques aux chiens.
    Et pour les choisir, voici quelques conseils.

    • Achetez  toujours votre produit auprès d’un spécialiste pour animaux, wholesale jerseys et assurez-vous de son pH : il doit être aux environ de  7, c’est à dire pH neutre.
    • N’utilisez pas de shampooing sec. Non cheap mlb jerseys seulement ce type de produit ne nettoie pas le pelage (il le désodorise tout au plus), mais en plus il laisse un résidu. Si vous ne souhaitez pas mouiller votre chien privilégiez plutôt l’emploi d’un soin nettoyant sous forme de mousse.
    • Si votre chien n’a pas de problème de peau, vous avez l’embarras du choix des shampooings en fonction du type de pelage de votre cheap jerseys chien : poils longs ou courts, pelage blanc, noir ou abricot, usage fréquent, parfum…
    • Par contre si votre chien présente des problèmes particuliers (poils gras, mauvaise odeur, pellicules, chute des poils ou maladie dermatologique) vous trouverez des gammes spécifiquement adaptées. Elles sont souvent plus chères qu’un shampooing classique, mais renoncez à faire une économie dans ce domaine, ce serait un mauvais calcul !

    Lorsque vous lavez votre chien, pensez à lui mettre un peu de coton dans les oreilles afin que l’eau n’y pénètre pas, et surtout ne négligez pas le temps de rinçage. Celui-ci doit être suffisamment abondant pour éliminer toute trace de produit. Il est également Belonging très important de procéder au séchage avec une épaisse serviette (éventuellement un sèche-cheveu en faisant très attention à la température) afin d’éviter la macération wholesale jerseys humide source d’infections.

    Si les soins externes ont une importance évidente à l’entretien du pelage, il faut aussi prendre en considération l’alimentation ainsi que les compléments afin d’apporter les nutriments nécessaires à l’équilibre dermatologique. Ce point mérite le développement d’un autre article, prochainement.