Le blog de Zoelia Le Blog des animaux bien élevés
  • scissors
    janvier 27th, 2012GabrielleChiens et chats

     

    Le comportementaliste est un spécialiste de la relation Homme- Animal. Il intervient en tant que médiateur et conseiller au sein de la relation qui vous unit à vos animaux domestiques.

    Grâce à de solides connaissances dans divers domaines comme l’éthologie, la psychologie humaine et la communication, il vous permettra de mieux comprendre votre chien et de vous aider à chercher des solutions à des comportements non désirés chez votre compagnon à quatre pattes. Ainsi vous pourrez faire appel à un comportementaliste en cas de fugues, vocalises, destructions, malpropreté… mais également en prévention de modification du quotidien (par exemple : arrivée d’un bébé, déménagement).

    Le comportementaliste utilise une approche systémique de la situation. Le passé de l’animal, votre quotidien avec lui, votre environnement de vie, vos habitudes auront une importance capitale afin de comprendre au mieux votre situation et de chercher des solutions personnalisées et adaptées.

    L’ostéopathie pour les chiens :
    C’est une approche thérapeutique douce permettant de conserver ou de redonner de la mobilité à une zone en restriction.
    Comme chez l’humain, l’ostéopathe pourra intervenir en cas de boiteries, chutes, chocs, difficulté à se mouvoir, etc…. ou également en prévention (chien vieillissant, préparation à l’effort).

    Merci à Manon SCHAAF, comportementaliste et ostéopathe pour chiens, pour cette présentation.
    Manon vous propose des entretiens à domicile en Alsace.
    Pour plus de renseignements, rendez-vous sur son site :
    www.entrechienethomme.com

  • scissors
    décembre 15th, 2011GabrielleChiens et chats

    Vous donnez des friandises à votre chien ?
    Ne culpabilisez pas !

    Oui, la distribution de friandises procure un moment de plaisir au chien, mais aussi à son maître. C’est un moment d’échange, une première étape vers la complicité, mais aussi vers l’éducation et le dressage.
    L’animal sait associer ce moment de plaisir au contexte, c’est une base de dressage.
    Dans ces conditions, attention donc à ne pas distribuer ces récompenses dans n’importe quelles situations.

    Mais au delà de ce rôle éducatif, des friandises bien sélectionnées peuvent contribuer au maintien de l’état de santé de l’animal, comme par exemple :
    – l’entretien de la dentition par réduction du dépôt de tartre,
    – la satisfaction du besoin instinctif de ronger,
    – l’apport de nutriments complémentaires  à l’alimentation de base,
    – la restauration de l’appétit chez un animal anorexique.

    Il suffit donc de respecter certaines règles évidentes, dans le choix des produits :
    – éviter les gourmandises dangereuses, tels les os ou le chocolat, toxique pour les chiens,
    – sélectionner individuellement des produits adaptés : hypocaloriques pour un animal obèse, hypoallergéniques pour un animal allergique ou présentant des troubles cutanés,
    – ne pas metre en péril l’équilibre alimentaire par une distribution excessive.

    Le choix est vaste, et comme toujours les produits les plus simples sont les plus appréciés !
    Parmi eux, les produits naturels séchés, offrent une appétence très élevée (l’odeur en est la preuve !) et permettent à l’animal de satisfaire son plaisir de ronger.

     

    LA SELECTION DE ZOELIA

    Des produits hypocaloriques et hypoallergéniques à mâcher
     :
    Filets de poulet et de canard MAGIC MIX
    Panse de boeuf séchée
    Nerfs de boeuf séchés

    Des petites bouchées distribuées à titre de récompenses de dressage :
    Différentes saveurs de SNACK : boeuf, volaille, poisson …

    Des biscuits aux goûts et aux formes variées :

    Au bacon : Bacon Snacks Daily
    Au fromage : Cheese Sticks Daily
    En forme de coeur : Heart Snacks Daily

    Plus de choix :

    Toutes nos friandises

  • scissors
    octobre 4th, 2011GabrielleChiens et chats

    L’arthrose résulte de la dégradation progressive du cartilage articulaire.
    C’est une maladie dite dégénérative qui ne guérit pas, mais dont il est possible de limiter les conséquences.

    Elle survient principalement avec l’âge (comme chez les humains) et tous les chiens peuvent potentiellement en être atteints.
    Cependant, les grandes races sont généralement atteintes plus tôt, et l’obésité constitue l’un des principaux facteurs aggravants.

    Les premiers signes apparaissent avec la douleur consécutive à la dégradation du cartilage :
    – difficulté à se lever après un temps de repos, le matin par exemple,
    – mobilité plus réduite entraînant des difficultés à monter ou descendre les marches, courir, sauter..
    – perte d’entrain pour les promenades.

    La maladie est évolutive, mais s’il est impossible de la stopper, il est heureusement possible de limiter son évolution par l’apport de nutriments spécifiques permettant la reconstruction de cartilage.
    Ainsi, l’association de chondroïtine et de glucosamine, telle qu’elle se présente notamment dans le produit SOFCANIS CANIN ARTICULATIONS, enraye l’évolution de la dégradation articulaire pour le plus grand confort de l’animal. Le produit doit être administré sur de longues périodes et ceci permet d’espacer les prises d’anti-inflammatoires prescrites par le vétérinaire lors des crises aiguës.
    Des mesures d’hygiène de vie doivent accompagner cet apport, afin de limiter l’apparition des douleurs chez l’animal ainsi :
    – la lutte contre le surpoids d’un animal de plus en plus sédentaire,
    – le maintient d’une activité physique quotidienne en rapport avec l’état de l’animal,

     Agissez pour soulager la douleur de votre chien : son confort et sa joie de vivre seront les témoins de sa reconnaissance !!!

    SHOPPING : SOFCANIS CANIN ARTICULATIONS
    – La force du produit : dosage adapté de chondroïtine et glucosamine ET très grande appétence
    – Prix : Boite de 40 comprimés : 17,25 € / Boite de 80 comprimés : 30,80 €

  • scissors
    juillet 6th, 2011GabrielleChiens et chats

    Quoi de plus normal que d’emmener son chien en vacances avec soi !

    Mais lorsqu’il s’agit des vacances d’été à la plage, quelques mesures s’imposent.

    Tout d’abord, lors du voyage, souvent long, ne laissez jamais votre animal dans la voiture en plein soleil, il pourrait en mourir.
    Lors des haltes, emmenez le avec vous et préférez un petit pique-nique à l’ombre plutôt qu’un restaurant où il ne sera pas forcément le bienvenu. Il pourra ainsi faire ses besoins et se désaltérer. De plus, marcher un peu sera très bénéfique pour sa circulation et sa digestion.

    Arrivés sur votre lieu de vacances, renseignez-vous d’abord à la mairie sur les conditions d’accès aux plages pour les chiens, celles-ci sont en effet réglementées différemment selon les communes.
    Car si certaines plages sont autorisées sans restriction, d’autres ne le sont qu’à certains horaires ou certains endroits.
    A savoir aussi, que si vous ne vous absentez pas toute la journée, votre animal sera certainement plus à l’aise à vous attendre dans la fraîcheur d’un appartement ou d’une maison, pendant que vous êtes à la plage.

    Enfin, la protection solaire et l’hydratation de votre animal sont réellement nécessaires en été, et surtout à la plage.
    Alors pensez à installer votre animal à l’ombre. Pour cela il existe des petites tentes anti-UV spécialement conçues pour nos compagnons à 4 pattes, qui sont très compactes et faciles à installer.
    D’autre part, sachez que les chiens peuvent souffrir des brûlures dues à la chaleur extrême du sable. Une crème protectrice spécifique pour les coussinets prévient et soulage ces désagréments.
    De plus, pour les chiens vraiment très sensibles ayant peu de poils et/ou une pigmentation insuffisante, il existe même une crème de protection solaire à appliquer sur la peau !

    Mais aussi, et surtout, pensez à le faire boire souvent ! L’hydratation par les grandes chaleurs est primordiale pour eux comme pour nous !
    Vous pouvez à cet effet emporter avec vous un abreuvoir de voyage compact, permettant à votre compagnon de boire une eau propre à n’importe quel endroit.

    En retour de plage ou de mer, offrez un shampooing à votre chien pour le débarrasser du sable et du sel, dont la présence peut occasionner de fortes démangeaisons.

    Et enfin, assurez-vous que votre animal soit protégé contre la leishmaniose, maladie transmise par un moustique et qui sévit notamment sur le pourtour méditerranéen.
    A cet effet, colliers, sprays et pipettes offrent une prévention non négligeable.
    A noter toutefois, que si votre animal est souvent lavé avec du shampooing, l’activité de tous ces produits sera nettement amoindrie.

    A présent, partez et profitez en toute tranquillité  de vos vacances avec votre compagnon !

    Votre shopping :
    BIO BALM Protecteur des coussinets pour chien
    SUN FREE Crème de protection solaire pour chiens
    Shampooings pour chien
    Antiparasitaires pour chiens

  • scissors
    septembre 10th, 2010GabrielleChiens et chats

    chien beauceron

    L’entretien du pelage et de la peau des chiens est important à bien des titres.

    En effet, l’aspect du pelage est un indicateur de bonne santé, car un chien exprime souvent ses problèmes par des manifestations dermatologiques.
    D’autre part, il est bien plus agréable dans le cadre de la relation du maître et de son chien que ce dernier soit beau, en bonne santé et sente bon !

    Quelques mots donc sur cet organe, la peau, qui est le plus grand organe du corps du chien.
    La peau a essentiellement un rôle de protection, elle est constituée de plusieurs couches, la plus externe étant l’épiderme.
    Elle 4 n’est pas inerte, et son renouvellement est permanent.
    L’épiderme du chien est plus fin et plus fragile que celui de l’homme. Mais ceci n’est pas la seule T?umaczenie différence entre les deux espèces : le pH (degré d’acidité) du chien est plus élevé que celui de l’homme. Ceci signifie que la peau de l’homme est plutôt acide, et celle du chien plutôt neutre.
    On comprend alors aisément qu’il ne faut surtout jamais utiliser de shampooing à usage humain (ils sont acides) pour laver un chien, et même pas des produits destinés aux bébés !
    Cela entraînerait des démangeaisons ainsi que l’apparition de pellicules.

    Il existe bien des gammes de produits spécifiques aux chiens.
    Et pour les choisir, voici quelques conseils.

    • Achetez  toujours votre produit auprès d’un spécialiste pour animaux, wholesale jerseys et assurez-vous de son pH : il doit être aux environ de  7, c’est à dire pH neutre.
    • N’utilisez pas de shampooing sec. Non cheap mlb jerseys seulement ce type de produit ne nettoie pas le pelage (il le désodorise tout au plus), mais en plus il laisse un résidu. Si vous ne souhaitez pas mouiller votre chien privilégiez plutôt l’emploi d’un soin nettoyant sous forme de mousse.
    • Si votre chien n’a pas de problème de peau, vous avez l’embarras du choix des shampooings en fonction du type de pelage de votre cheap jerseys chien : poils longs ou courts, pelage blanc, noir ou abricot, usage fréquent, parfum…
    • Par contre si votre chien présente des problèmes particuliers (poils gras, mauvaise odeur, pellicules, chute des poils ou maladie dermatologique) vous trouverez des gammes spécifiquement adaptées. Elles sont souvent plus chères qu’un shampooing classique, mais renoncez à faire une économie dans ce domaine, ce serait un mauvais calcul !

    Lorsque vous lavez votre chien, pensez à lui mettre un peu de coton dans les oreilles afin que l’eau n’y pénètre pas, et surtout ne négligez pas le temps de rinçage. Celui-ci doit être suffisamment abondant pour éliminer toute trace de produit. Il est également Belonging très important de procéder au séchage avec une épaisse serviette (éventuellement un sèche-cheveu en faisant très attention à la température) afin d’éviter la macération wholesale jerseys humide source d’infections.

    Si les soins externes ont une importance évidente à l’entretien du pelage, il faut aussi prendre en considération l’alimentation ainsi que les compléments afin d’apporter les nutriments nécessaires à l’équilibre dermatologique. Ce point mérite le développement d’un autre article, prochainement.